Vous êtes ici : Version française > Promotions accueillies > Promotions antérieures > Séjour 2018-2019

Séjour court

Emmanuel
Delille

Histoire - Allemagne

Coordonnées

Discipline(s)

  • HISTOIRE & CIVILISATIONS

Thèmes de recherche

PROJET

POUR UNE HISTOIRE DE L'ÉPIDÉMIOLOGIE PSYCHIATRIQUE : L'ÉTUDE DE CHARTRES COMME CASE STUDY DES PRATIQUES D'ENQUÊTE 1945-89

Bien qu’elle fournisse les seuls indicateurs de la prévalence des troubles mentaux dans la population, l’histoire de l’épidémiologie psychiatrique est peu connue. De plus, l’épidémiologie a un fort impact sur les politiques globales de santé depuis la création de l’OMS (1948). Le premier objectif de ce projet est d’identifier les acteurs et les communautés scientifiques actifs dans le champ de l’épidémiologie psychiatrique, en commençant par la production locale de connaissances en France, au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada. Sur la base des documents d'archives et de la littérature épidémiologique, le projet proposera une prosopographie des chercheurs qui ont contribué au développement de l’épidémiologie psychiatrique entre 1945 et aujourd’hui. Le second objectif de cette analyse historique est de reconstruire les réseaux scientifiques dans une perspective transnationale, en prenant en compte plusieurs niveaux d’échelle. Science émergeante après 1945, l’épidémiologie psychiatrique dépend de chercheurs qui sont en partie formés à l’étranger avant d’être nommés à de positions importantes dans leur pays d’origine. De ce fait, le point central du projet porte sur les instruments épidémiologiques – questionnaires et autres artéfacts – qui ont circulé entre différentes communautés scientifiques. D’autres questions relèvent du développement de l’épidémiologie psychiatrique comme histoire de l’expertise avec laquelle les agences nationales de santé, les institutions internationales et les ONG ont lancé des politiques de prévention des troubles chroniques, un changement majeur dans la planification de santé après 1945. Quelles sont les connexions entre les études épidémiologiques et la planification du système de santé dans le contexte d’États providence occidentaux ? Est-ce que les enquêtes utilisées dans le monde entier ont une histoire ? Quel impact ont eu la traduction, l’adaptation et l’appropriation des enquêtes sur l’investigation scientifique locale et la reproduction des résultats ? Ce projet de recherche se penchera sur des études de cas, par exemple « l’Étude de l’Île de Wight », « l’Étude de Chartres » et « l’Étude du Comté de Stirling » en Amérique du Nord.

Activités / CV

BIOGRAPHIE

Emmanuel Delille, historien des sciences, est actuellement chercheur associé au Centre d’archives en philosophie, Histoire et édition des sciences (CAPHÉS, École normale supérieure, Paris) et au Centre Marc Bloch (CMB, Université de Humboldt, Berlin). Il a obtenu un doctorat en histoire à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris) en 2008, avec une thèse sur l’histoire de l’encyclopédie médicale Française, « l’Encyclopédie médico-chirurgicale » (EMC), entre 1947 et 1977. L’un de ses centres d’intérêt majeurs est l’histoire de la psychiatrie : les réseaux intellectuels et son histoire comparée entre la France, l’Allemagne et l’Amérique du Nord – particulièrement le Canada. D’autres projets de recherche postdoctoraux incluent l’histoire de l’hôpital psychiatrique français de Bonneval (Eure-et-Loir), l’histoire de la psychiatrie transculturelle canadienne et japonaise, et l’histoire de la société savante française « l’Évolution psychiatrique » (créée en 1924). Nombre de ses publications sont des réflexions sur l’usage critique des matériaux d’archives, particulièrement les dossiers médicaux des hôpitaux, et les journaux des associations de patients dans un contexte psychiatrique. Son intérêt en histoire intellectuelle se porte sur des matériaux épistolaires, tout particulièrement les lettres envoyées entre scientifiques impliqués dans des réseaux universitaires. Depuis 2009, il a conduit des recherches postdoctorales en Allemagne sur l’histoire de la psychiatrie durant les années du miracle économique (Wirtschaftswunder), utilisant les outils de l’histoire croisée franco-allemande pour évaluer les schémas de lecture de quand et comment les praticiens allemands lisaient des publications françaises et vice versa. Dans le domaine de l’histoire de la santé mentale, il conduit également des recherches sur l’histoire de la psychiatrie culturelle et l’épidémiologie psychiatrique au Canada, aux États-Unis, en Allemagne et au Royaume-Uni. Dans ces différentes perspectives comparatives, sa question principale reste la formation des dynamiques de circulation de la connaissance. Son projet de recherche actuel examine l’histoire de la « psychiatrie transculturelle » d’après-guerre au Canada. Il écrit un livre sur l’Unité de psychiatrie transculturelle fondée par Eric Wittkower à Montréal (Université McGill, 1955).

PRINCIPALES PUBLICATIONS

Livre

  • Emmanuel Delille (éd.), Ethno-Psychiatrie, Lyon, Éditions ENS, 2017.

Editeur invité pour numéro spéciaux

  • Emmanuel Delille and Ivan Crozier (éd.), History of Psychiatry, Special Issue: « Historicizing Transcultural Psychiatry », vol. 29, issue 3, September 2018.

Articles

  • “Eric Wittkower and the Foundation of Montréal’s Transcultural Psychiatry Research Unit after the Second World War”, History of Psychiatry, vol. 29, issue 3, September 2018, p. 282-296.
  • “Réforme ou modernisation de l’asile? L’exemple du Centre Hospitalier Henri Ey de Bonneval (Eure-et-Loir, 1947-1970)”, La fin de l’asile (sous la direction d’Hervé Guillemain, Alexandre Klein et Marie-Claude Thifault), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2018, p. 129-142.
  • “Usages et mésusages de la notion de précurseur en histoire des sciences et des techniques, en particulier en histoire de la psychiatrie: À propos d’un échange épistolaire entre Henri Ellenberger et Georges Canguilhem (1967)”, Revue d’Histoire des Sciences, vol. 70, n°2, 2017, p. 327-350.
  • “Teaching the History of Psychiatry in the 1950s: Henri Ellenberger’s Lectures at the Menninger Foundation”, Zinbun, Kyoto University, vol. 47, 2016, p. 109-124.
  • “Reconstruire une sociabilité savante à partir des archives du Centre Hospitalier Henri Ey de Bonneval : réseaux et leurres induits par le travail archivistique”, Santé Mentale au Québec, vol. 41, n°2, 2016, p. 133-146.
  • “Le cours de Ian Hacking au Collège de France: la psychiatrie comme lieu d’observation privilégié de l’histoire des concepts scientifiques (2000-2006)”, Revue de Synthèse, vol. 137, n°1/2, 2016, p. 89-117.
  • “On the History of Cultural Psychiatry: Georges Devereux, Henri Ellenberger, and the Psychological Treatment of Native Americans in the 1950’s”, Transcultural Psychiatry, vol. 53, n°3, 2016, p. 392-411.
  • “La psychose débutante comme catégorie productrice de normes. Contribution à l'histoire des pratiques de santé, France-Allemagne 1945-1989”, Canadian Bulletin of Medical History, vol. 33, n°1, 2016, p. 141-158.
  • “La Loi Faure (1968) de réforme de l’enseignement supérieur en France et ses répercussions sur les études de psychiatrie: recherche sur un cercle de sociabilité”, Zinbun, Kyoto University, vol. 46, 2015, p. 111-133.
  • “La réception française des travaux allemands sur les psychoses débutantes. Un exemple de circulation difficile des savoirs”, PSN: Psychiatrie, Neurosciences et Sciences Humaines, vol. 13, n°1, 2015, p. 51-73.
  • “Le Bons Sens, revue de l’Entr’Aide Psycho-sociale Féminine d’Eure-et-Loir (1949-1974). Contribution à l’histoire de la vie quotidienne en hôpital psychiatrique”, Criminels, soldats, patients en psychiatrie XIXe-XXe siècles (sous la direction de Laurence Guignard, Hervé Guillemain et Stéphane Tisson), Presses Universitaires de Rennes, 2013, p. 251-261.
  • “Un voyage d’observation d’Henri Ellenberger aux États-Unis: Henri Ellenberger entre psychiatrie transculturelle et héritage janétien (1952)”, Psychiatries dans l’histoire (sous la direction de Jacques Arveiller), Presses Universitaires de Caen, 2008, p. 85-95.
  • “L’organo-dynamisme d’Henri Ey : l’oubli d’une théorie de la conscience considéré dans ses relations avec l’analyse existentielle de Ludwig Binswanger”, L’Homme et la Société, n°167, 2008, p. 203-219.
  • “Henri Ellenberger et le Traité de Psychiatrie de l’Encyclopédie Médico-Chirurgicale : une carrière américaine sous le patronage du groupe de l’Évolution Psychiatrique en collaboration avec Henri Ey”, Gesnerus, Revue suisse d’histoire de la médecine, vol. 63, n°3/4, 2006, p. 259-279.