Using “All of the Tree but the Smell”: The Building of Eastern Canadian Forestry, 1900-1940

Le 17 juin 2019

10h00 à 12h00
Salle de réunion - Allée B - Rez-de-chaussée

Lisalou Martone (doctorante en histoire au LER-Université Lyon 2 et à l’Université d’Ottawa) : Cette présentation aura pour thème le développement d’une science forestière orientée vers la production dans les Provinces de l’Est du Canada dans la première moitié du XXème siècle.

Dans le contexte d’une pression accrue sur les ressources ligneuses, des forestiers nouvellement formés furent chargés d’évaluer sur des bases scientifiques la valeur marchande et l’étendue des peuplements forestiers, et de mettre au point des techniques d’exploitation permettant d’assurer un approvisionnement continu aux industries. Cet impératif de productivité eut un impact majeur sur les sciences forestières comme sur les environnements forestiers canadiens. Largement influencés par l’idéal européen d’une « forêt normale » et par la notion de « rendement soutenu », les forestiers canadiens importèrent des pratiques développées en Europe et dans ses colonies, qui contribuèrent à la rationalisation industrielle et à la colonisation des environnements canadiens.

Légende illustration :
Vue générale de Baie Comeau (Québec) et de son usine papetière, c.1940 Source : BAnQ, Fonds du Ministère des Terres et Forêts E21 S74 SS2
 
26 Place Bellecour
69002 Lyon