Coder ou ne pas coder: Le programme éducatif face à la révolution digitale

Le 3 juin 2019

10h00 to 12h00
Salle de réunion - Allée B - Rez-de-chaussée

Simone Martini, Aurélien Belot et John Hamman, tous fellows du Collegium de Lyon, mèneront une discussion sur les raisons de la tendance actuelle à l’introduction de l’informatique dans de nombreux systèmes éducatifs et sous des terminologies très différentes.

Ces dernières années, plusieurs pays (Etats Unis d’Amérique, Royaume Uni, France, Italie, etc…) ont débuté des discussions sur l’introduction de l’enseignement des sciences informatiques à tous les niveaux, de l’enseignement, du primaire au secondaire. Les termes à la mode vont de « coder », « raisonnement informatique » à « culture numérique ». Cependant, les détails spécifiques sur ce qui doit être enseigné, quand le faire et auprès de qui, restent vagues et divers.
La présentation, suivie d’une discussion, couvrira des aspects, tels que :
  • Les raisons de cette tendance, les significations (parfois très différentes) derrière les termes ci-dessus (« coder » a certainement un sens très différent de « culture numérique »), et les choix possibles pour les écoles et les systèmes éducatifs nationaux.
  • Le point de vue d’un statisticien sur « pourquoi apprendre à coder dans notre nouveau monde affrontant (en quelque sorte) la révolution numérique, pourrait être une bonne idée ».
24 rue Jean Baldassini
69007 Lyon