Vous êtes ici : Version française > Archives des activités > Séminaire du Collegium de Lyon

Manuel Tizziani: Vers une conspiration des prêtres? Imposture et fanatisme dans le mémoire de Meslier

Le 15 juin 2020

Contacter collegium@universite-lyon.fr pour vous connecter
Séminaire en vidéo-conférence

D’après la thèse principale de L’Esprit de Spinoza, les religions ont toujours été employées comme des instruments de domination politique. Dans le Mémoire de Meslier, un auteur qui partage cette thèse, la situation semble être différente parce que, selon le curé, l’ignorance et la superstition joueraient un rôle très important non seulement parmi les dominés, mais aussi parmi quelques-uns de ceux qui exercent le pouvoir.

Meslier offre deux exemples de ces imposteurs-fanatiques : celui de Jésus-Christ, dont le cas est irrémédiable, et celui des prêtres – ou du moins de certains d’entre eux – qui, selon Meslier, peut encore se réformer.

Dans ce texte, on entend donc examiner ces deux exemples afin de mettre en lumière les critiques et les intentions de Meslier. On cherche à démontrer que le curé est convaincu que ses arguments athées seront bien accueillis par quelques fanatiques.

Mots-clés
: Imposture, Superstition, Fanatisme, Domination, Théologie-politique.

Manuel Tizziani est chercheur au Conseil National de la Recherche Scientifique et Technique (CONICET, Argentine) et fellow 2019-2020 du Collegium de Lyon (IHRIM, ENS de Lyon - Labex COMOD)